Donald Trump élu président : l'inquiétude des Américains de confession musulmane

Cela fait 16 ans qu'il sillonne les rues de la ville de New York (États-Unis), Abdul Hoque a quitté le Bangladesh en famille pour s'installer à New York et il est devenu Américain. Mardi dernier, le 8 novembre, il a voté pour Hillary Clinton comme 70% des New Yorkais et il est déçu. "Moi j'ai aucun problème, car j'ai la nationalité américaine, mais pour ceux qui n'ont pas de papiers c'est vraiment un problème. Donald Trump a dit qu'il voulait renvoyer les illégaux", explique le chauffeur de taxi. Dans cette mosquée du nord de Manhattan, prêchait le leader Afro-Américain Malcom X. Mais depuis les années 60, Harlem s'est métissé. Abduraim Boukriaa travaille dans un magasin d'électronique.

Beaucoup de méfiance de la communauté musulmane

Le Marocain arrivé il y a deux ans espère que le résultat de l'élection ne remettra pas en cause son projet de vie aux États-Unis. Dans le quartier, une boutique est presque une institution. Iqbal Mahbub l'a ouverte il y a 22 ans. Il vote démocrate et a parfois été heurté par le candidat républicain. "On doit tous être unis, s'il fait les choses biens, pn le soutiendra", assure-t-il pourtant. Au début de sa campagne, Donald Trump souhaitait interdire l'entrée des États-Unis aux musulmans. Une proposition jamais réitérée, mais qui inspire à la communauté musulmane beaucoup de méfiance.